Mot de la présidente

En ce début d’année universitaire 2019-2020, je voudrais vous présenter à vous tous, Chers collègues Doyens, Directeurs, Enseignants-Chercheurs et Administratifs, une bonne rentrée universitaire et à vous, Chers Etudiantes et Etudiants, beaucoup de réussite.

Je m’adresse à vous quelques semaines après ma nomination à la tête de la Présidence de l’Université Hassan Premier. Et si j’ai choisi de candidater au poste de Présidente de cette Université c’est uniquement pour vous servir et servir l’Université marocaine. Comme vous toutes et tous, je suis une lauréate du système d’éducation et de formation marocain.

J’ai passé une bonne partie de ma vie entre les classes, les amphithéâtres, les allées et les campus de l’Université marocaine. J’y été en tant qu’étudiante puis Enseignant-Chercheur, depuis le grade de Maître Assistante à celui de Professeur de l’Enseignement Supérieur ; je suis passée par toutes les fonctions et j’ai assuré toutes les responsabilités administratives universitaires qui m’ont qualifié pour arriver là où je suis actuellement.

Toute cette carrière je la dois au système d’éducation et de formation et à l’Université marocaine.

L’Université marocaine que certains, à tort, persiflent est en très bonne santé.L’Enseignement Supérieur marocain a connu ces dernières années des évolutions remarquables, des créations multiples, de nouveaux établissements d’enseignement et de recherche, une mise à niveau des programmes et des filières de formation, une évolution significative de la recherche universitaire, une nouvelle Loi cadre qui vient d’être votée et qui fera date dans l’histoire de l’Enseignement Supérieur au Maroc… Beaucoup de chantiers que notre Ministère de tutelle mène avec persévérance pour aller de l’avant du système d’éducation et de formation au Maroc.

Rien qu’au niveau de notre Université, trois établissements viennent de voir le jour : la Faculté des Langues, Arts et Sciences Humaines, l’Ecole Supérieure d’Education et de Formation dans la ville de Settat et la Faculté Polydisciplinaire dans la ville de Berrechid.

Chers collègues Doyens, Directeurs, Enseignants-Chercheurs et Administratifs, Chers Etudiantes et Etudiants,

J’ai été nommé Présidente de l’Université Hassan Premier sur la base d’un projet de développement de l’Université. Un projet basé sur une analyse, certes non exhaustive, mais objective de l’état des lieux de cette Université. J’ai pris, et j’en prendrai davantage, le temps pour analyser sa situation actuelle et ses potentialités futures, ses faiblesses et ses points forts. J’ai pris, et j’en prendrai davantage, des contacts à différents niveaux et en différents lieux à Settat, à Berrechid et dans toute la Région Casablanca-Settat, pour connaître les attentes des uns et des autres.

J’ai présenté dans ce projet des mesures et des actions ciblées qui, j’espère, placeront l’Université Hassan Premier, avec ses consœurs régionales, en pôle-position pour la promotion sociale et le développement économique et culturel de la Région.

J’espère, à travers les multiples actions qu’il comporte et dont la réalisation ne pourra se faire qu’avec l’aide et la participation de tous les acteurs concernés, faire de l’Université Hassan Premier :

• Une Université complète, présentant des offres de formation, initiale et continue, couvrant l’ensemble des champs disciplinaires : Sciences Juridiques, Sciences Economiques et de gestion, Sciences et Techniques, Sciences de l’Ingénieur, Langues, Arts et Sciences Humaines ;

• Une Université d’excellence ne laissant place ni au défaut ni à l’improvisation dans ses champs d’action et où toutes les initiatives, tous les projets d’amélioration ou d’extension, toutes les innovations doivent s’inscrire dans une démarche-qualité à la mesure de ses ambitions.

• Une Université moderne et modernisée où les nouvelles technologies de la formation, de l’information et de la communication, qui seront fortement développées dans ses composantes en termes d’infrastructures et de contenus, seront appliquées voire vulgarisées à tous les niveaux de l’accomplissement de ses missions (formation, recherche, gestion, communication, coopération).

• Une Université pleinement confortée dans son rôle de levier de développement, notamment par l’ancrage et la promotion de relations fortes et durables, de coopération et d’implication de toutes ses composantes. Des relations à même de garantir une forte impulsion aux actions de progrès local et régional avec ses partenaires immédiats (autorités et collectivités territoriales, entreprises et associations professionnelles, ONG et société civile…).

Ce projet va être soumis dans quelques jours au premier Conseil de l’Université pour qu’il soit connu, pour que les politiques et les actions qui y figurent soient validées, le cas échéant amendées, puis adoptées par tous les acteurs concernés de l’Université.

Je veillerai à ce qu’il soit mis en œuvre avec la complicité et le soutien de tous. Ma gestion sera collective, mes responsabilités seront partagées pour faire de cette Université, l’Université de tous : des Etudiants, des Enseignants-Chercheurs, des Administratifs et des Partenaires.

Nous veillerons ensemble à ce que l’Université Hassan Premier ne soit pas uniquement un lieu de formation et de recherche, mais aussi, une des structures sociale, économique et culturelle de la Ville et de la Région.

                                                                                               Khadija ESSAFI

                                                                                                      Présidente de l’Université Hassan Premier